Accueil
Accueil > FR > Blog > Région > A la rencontre des peuples premiers

A la rencontre des peuples premiers

Karine

"Il y a des gens comme ça,

Qui ont soif d’apprendre et de comprendre le monde qui les entoure Qui sont avides de sourires, de rencontres nouvelles et insolites Qui portent un regard, un propos, sur les sociétés qu’ils côtoient Qui cherchent à décrypter ce qui se cache derrière les apparences"

"Il y a des gens comme ça,

Qui sont tellement emplis de désir, d’envie, de curiosité, de rêves Qui sont tellement vivants que chaque minute compte Qui souhaitent partager leurs émotions et leur spontanéité Qui sont déterminés à traverser la grandeur de la Nature résolus à explorer richesse et paradoxes de l’être humain"

Je suis Karine Massonnie , et je fais partie de ces gens-là ... Alors je l’ai fait mon « grand voyage ». Pendant 1 an… Celui qui imprime toute une vie…. Un tour du monde à la recherche de l’essence de nos origines et d’une autre manière d’être au monde : plus vraie, plus authentique, plus respectueuse, plus en harmonie avec la Nature.Un tour du monde à la rencontre de Peuples Premiers, ceux qui, mieux que quiconque, ont su conserver les principes de l’alliance ancestrale avec la Nature.

Je pars !

Depuis ces années que ce projet me trotte en tête, à la découverte de la nature, des autres, de moi-même, de la planète. Je vais réaliser mon rêve d’enfant.

Je pars !

Mon esprit vagabond et nomade, mon amour pour la Nature et la quête d’une vie plus vraie, plus authentique, me poussent... Irrésistiblement.

Je pars !

Onze mois, seule, pour découvrir des initiatives pour la préservation de l’environnement et des cultures. Pour rencontrer, partager, comprendre, apprendre. Sur moi, les autres, le monde.

Je pars !

Vers les Grands Espaces et vers des peuples qui ont su maintenir ce fragile équilibre avec la Nature.

Je pars...

Et tracerai ma route jours après jours, au gré des rencontres et des évènements.

J’ai rencontré sur mon Chemin un homme d’affaires…

Les BushmenIl demande, devant moi, à un chef de communauté de lui vendre sa terre…

Ce dernier répond : "Père blanc, je ne peux pas faire cela, je ne suis pas le propriétaire de la Terre, je suis le fils de la Terre. La Terre est trop généreuse avec nous, elle nous donne tout. Quand nous mourrons, elle nous reprend. Et si je vends la Terre, que vais-je faire de l’air, du vent, du soleil, de la pluie, de la lune ? Ils sont aussi nos frères et nos soeurs, notre famille qui nous entoure, nous abrite, nous donne la chaleur et l’eau pour boire. Comment pouvez-vous me demander de vous vendre la Terre ? "

A ce moment-là, j’ai eu honte d’être blanche…

Fin d’un rêve vagabond

Bientôt 1 an s’est écoulé … Fuite inexorable du temps... Hier, j’étais dans les préparatifs du départ. Demain, j’aurai déjà terminé mon tour du monde. A l’époque où l’idéologie économique et matérialiste occidentale impose ses références, j’ai toujours voyagé en laissant la place à l’inconfort, le temps, la rencontre.

Le regard porté sur soi et sur l’Autre se résume souvent à accepter qui est proche et se méfier de qui est lointain. J’ai réalisé combien, partout où je suis passée, l’histoire, les différences sociales, l’éducation créent des obstacles profondément enfouis pour accepter l’autre dans son unicité.

AborigènesLes populations m’ont ouvert leurs portes et leurs cœurs. J’ai partagé leur vie quotidienne, leurs territoires, leurs cultures. Se sont élevés des instants d’émotions intenses fondés sur le Respect. Ils m’ont aidée à mieux comprendre les différences culturelles et les combats dans lesquels ces peuples sont engagés pour sauver leur patrimoine et leur dignité humaine.

D´un voyage comme celui-ci, je ne suis pas revenue pareille. Les imprévus, la fatigue, les émotions ont mis à nue mon humanité. Je me sens plus humble et plus forte à la fois. Ce voyage a été exigeant vis-à-vis de moi-même.

C’est le prix que j’étais prête à payer pour continuer à m’étonner de nos différences et apprécier ce qui nous unit…

Ce que je vous propose aujourd’hui :

- Des projections-conférences
- Une exposition - photographique itinérante
- Un livre : « Des Racines et des Hommes »
- Du Conseil et de la Formation en communication et écotourisme ( France et international)
- Et … ce qui reste à construire ensemble selon vos besoins..

Karine Massonnie Tel : 0033 6 63 14 60 28

www.kinoutour.over-blog.com

Poster un message / Send a message / Enviar un mensaje

haut de page

132 Messages

La maison The house La casa Дом
2011 © T'im Koadeg | Création Ta Mark Ta Paj' | Mentions Légales | Plan du site